Groupe begaiement et réunion entraide - Horizons Self-Help

Découvrir un groupe d entraide Begaiement ou association bégaiement Self-help

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil

Une psychologue doctorante qui bégaie au self-help Paris entraide

Envoyer Imprimer PDF
Je m'appelle Loni, j'ai 27 ans et j'ai participé pour la première fois au groupe du Self-help bégaiement de Paris en septembre 2020 et depuis je
continue. Je m'y suis rendue avec une double casquette de "psychologue doctorante qui bégaie".
.
En effet, je bégaie depuis l'âge de 6 ans et je travaille actuellement en tant que psychologue clinicienne sur une thèse qui porte sur les enjeux psychiques dans le bégaiement. Ce domaine de la recherche étant moins explorée en France que le champ ré-éducationnel.
.
J'ai conscientisé mon bégaiement à mes 12 ans lors d'un exposé en classe, dès lors je me suis "sentie bègue" et j'ai souffert de cette spécificité d'élocution. Jusqu’à mes 20 ans environ, j'ai consulté divers professionnels. J'ai été suivie par deux orthophonistes et j'ai essayé différentes méthodes pour accepter ma différence d'élocution et surtout faire la paix avec ma voix (sophrologie, psychothérapies, hypnose, consultations médicales diverses et j'en passe).
.
Au fil des années et surtout dans le cadre de mes études de psychologie qui m'ont passionnée, j'ai appris à apprivoiser mon bégaiement et surtout à m'en décaler, afin de me focaliser plutôt sur le fond que sur la forme de ma parole.
.
Depuis maintenant près de 2 ans, je participe régulièrement aux rencontres du Self-help et ces temps d'échanges collectifs me sont très précieux, car tout le monde y est authentique et chacun et chacune est libre de s'approprier cet espace.
.
Depuis la pandémie Covid, Alain (le président du Self-help Paris) a rendu possible des réunions à distance qui nous ont permis de maintenir un lien malgré la situation. Aujourd'hui, la situation sanitaire permet des retrouvailles en chair et en os, mais nous avons aussi l'occasion de poursuivre ces échanges en visio pour celles et ceux qui le souhaitent et ainsi permettre que des personnes qui ne sont pas de la région parisienne se connectent et puissent bénéficier de cet espace où toutes les voix sont les bienvenues !
.
Je suis reconnaissante de pouvoir conjuguer mon doctorat sur cette thématique qui me tient à cœur tout en continuant mon chemin en tant qu’individu avec les singularités qui sont les miennes !