Reunion begaiement et entraide - Horizons Self-Help

Découvrir un groupe d entraide Begaiement ou association bégaiement Self-help

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil

Mes moments de pure magie au Self-help Paris bégaiement

Envoyer Imprimer PDF
Plus de 8 ans de présence continue au Self-help Paris bégaiement et bien, je ne me suis pas ennuyée. Cinéma, théâtre, télévision, éloquence,
gestion de groupe, presse écrite,  prise de parole en public,  écriture en groupe, ect…, une découverte pour moi !

Tout d’abord, je me présente, je suis isabelle Pinot, j’ai 35 ans et je travaille dans une étude notariale.

C’est mon Orthophoniste Marie-Eve Dumas qui m’a conseillée d’aller à une réunion bégaiement et je tiens vivement à la remercier. Dès la première réunion fin 2010, j'y ai découvert une ambiance chaleureuse et je ne pensais pas ce jour là, que j'allais enfin commencer à m'exterioriser.

Ma première activité hors réunion à été de parler en public au cinéma l’ESCURIAL (Paris 13 ème) en 2011. Après le passage du film le « Discours d'un roi », j’ai débattu avec les spectateurs et j’ai également lu le texte prononcé par le Roi George VI. C’était la première fois que je parlais devant une centaine de personne, impensable il y a encore quelques mois.

Quelque temps plus tard, lors d’une réunion Self-help, des caméras de l’émission de France 5 « ALLO  DOCTEUR » nous ont filmés pour un reportage sur le groupe de parole et là, je me suis vue à la télé pour la première fois. J'étais au premier rang alors que j'ai toujours eu honte de mon bégaiement.

Egalement, J’ai animé et été responsable de plusieurs réunions begaiement, ce qui m’a fait découvrir comment gérer un groupe. La première fois, cela été une épreuve difficile, maintenant je me sens un peu plus sereine.

Maintenant deux évènements qui ont été très compliqués à appréhender :

 Avec les volontaires du Self-help Paris, j'ai participé à l’écriture puis aux répétitions d’un spectacle et d’une pièce de théâtre. Nous les avons interprétés sur scène lors du colloque de l’Association Parole Bégaiement (APB) à l’espace REUILLY (Paris 12edevant 500 personnes avec comme récompences; les rires et applaudissements du public :

- en avril 2014, j'étais dans le spectacle « L’intimité dans tous ses états » (témoignages, jeux de rôles : entretien d’embauche, peur du téléphone, je portais le masque Anonymous et j’ai manifesté contre le bégaiement en tant que Secrétaire générale du PTB (Parti des Travailleurs Bègues).

 

- en avril 2016, dans la pièce de théâtre « Selfie Ouvre-toi ». J’ai joué le rôle de BEGAMIX, le bègue Paranormal doté de pouvoirs extraordinaires.
Bégamix au théatre
       Bégamix avec sa boite remplie de potion magique, sa cape et ses oreilles Cool

Lors des différentes Journées Mondiales du Bégaiement (JMB), j’ai pris régulièrement la parole devant les nombreux participants  et j'ai même chanté avec d’autres personnes du self-help la Chanson de Yoann FREGET (gagnant de THE VOICE 2) « Les mots qu'ont ne peut pas dire ». J’ai eu droit à un autographe de sa part. Je me suis vu de nouveau à la télé lors de la venue de William CHIFLET auteur du livre « Sois bègue et tais toi » à une autre JMB.

Lorsque l’actrice Sara FORESTIER est venue au self-help plusieurs fois en vue de réaliser le film M, j’ai participé avec d’autres à son apprentissage pour bégayer. Je l’ai rencontrée personnellement au studio de montage à PARIS dans le MARAIS puis nous avons discuté dans un café. Moment incroyable.

Elle est revenue au self help avec l’équipe technique du film et c’est au cours de cette réunion que j’ai été choisie pour participer au tournage. Et oui, un rêve éveillé que j’ai vécu. J’ai été filmé quelques semaines plus tard.

J’apparais au début du film « M » avec d’autres personnes du Self-help Paris en compagnie de Sara et je parle des difficultés que j’ai rencontré à l’école avec mon bégaiement. J’étais heureuse et fière de me voir pour la première fois dans un film au cinéma. Le tournage de cette scène s’est déroulé dans une école à Argenteuil en août 2015. Le film est sorti le 15 novembre 2017. Avant la sortie du film, plusieurs reportages ont été diffusés à la Télé et j’apparais dans un reportage du journal de 13h sur France 2.

Egalement, j'ai participé à deux réunions Inter-Self-help (plusieurs self-help de différentes villes réunis), ce qui nous a permis de finaliser une charte des Self-help bégaiement Nationaux lors de la première réunion puis l’après-midi s’est terminé par un restaurant entre personnes bègues venues de France et de Suisse. Ambiance chaleureuse et bégayante.

Un premier article a été publié dans le journal REFORME sur le Self-help, aucune trace de mon témoignage. Une autre fois, une journaliste du journal LE PARISIEN est venue et j’ai pu constater que mon témoignage apparaissait dans l’article ainsi qu’une photo avec les autres membres du groupe de parole. J’ai pu dévoiler publiquement mon bégaiement dans la presse écrite, manière d’assumer mon bégaiement.

Le mois dernier, j’ai participé  à la première édition du « Concours d’éloquence pour personnes bègues » créé par Mounah BIZRI et Juliette BLONDEAU et à cette occasion, j’ai participé aux trois semaines de formation et de préparation à ce concours animées par un professeur d’Art Oratoire, des avocats, l’intervention d’Eddy MONIOT (gagnant du concours Eloquencia et figurant dans le documentaire « A voix haute ») et la député Sonia KRIMI ainsi que la présence d’orthophonistes lors des ateliers pratiques.

Le concours s’est déroulé en plusieurs étapes : 1er tour, 2e tour : demi-finale et la finale et j’ai assisté à toutes ses étapes.

Cela m’a permis de connaître d’autres personnes bègues, d’apprendre à réfléchir sur un sujet, de structurer un discours car l’éloquence ce n’est pas que la fluidité de la parole, c’est également une posture et des arguments à déclamer.

Lundi dernier, un reportage sur TF1 à l’émission 20H le Mag a eu lieu et je me suis vue dans le reportage autour de la table à écouter le discours de chacun lors de la finale du concours d’éloquence du bégaiement.

Comme vous pouvez le constater, je ne me suis pas ennuyée pendant ces huits années passées au Self-help Paris. Toutes ces expériences ont été enrichissantes. Elles m’ont permis de comprendre que malgré mon bégaiement, j’ai le droit de m’exprimer, d'agir, de ne plus cacher mon bégaiement et elles m’ont données plus de confiance en moi.

Merci de m’avoir fait vivre ces moments de pure magie. Vous me direz c’est normal, puisque j’ai été BEGAMIX sur scène, vous vous rappelez, la personne bègue aux pouvoirs extraordinaires.

Isabelle Pinot